Université du Mans : soutien à la mobilisation

Communiqué du 22 octobre 2019

L’association « Vers Le Mans en Commun » qui travaille à la construction d’une liste citoyenne pour les prochaines élections municipales tient à apporter son soutien aux enseignants et étudiants de la filière Staps de l’université du Mans dont la mobilisation actuelle met en évidence les conséquences du désengagement de l’Etat qui frappe les universités françaises depuis de longues années.

La facture des politiques successives de N. Sarkozy, poursuivies et amplifiées par F. Hollande –S Le Foll puis E Macron est énorme. Ce sont plus de 11 millions d’euros qui manquent à l’université du Mans depuis 2011. Pour rétablir l’équilibre, les autorités de tutelle ont imposé par l’intermédiaire du Président de l’université une réduction drastique du nombre de postes et une forte diminution des budgets de fonctionnement alors que le nombre d’étudiants augmente. Bilan : les conditions et la qualité des enseignements et de la recherche sont mises à mal, les étudiants et les enseignants souffrent.

C’est l’avenir de la jeunesse et d’une université de qualité et de proximité qui est sacrifié.

La responsabilité des principaux responsables politiques du département est engagée dans cette situation. Le Maire du Mans comme membre du gouvernement Hollande pendant 5 ans, tous les parlementaires sarthois, dans leur diversité, qui ont voté sans restriction les différentes réformes libérales et les budgets insuffisants, tous et toutes sont comptables de cette situation.

Alors que nombre d’entre eux/elles s’apprêtent à briguer les suffrages lors des élections municipales, l’association « Vers Le Mans en Commun » tient à rappeler que l’avenir ne se construira pas au Mans comme au plan national sans un inventaire exhaustif de ce passif.