Propositions de la commission Pouvoir d’Agir / Citoyenneté

Nous affirmons « prenez le pouvoir », « décidons nous mêmes » car le changement ne viendra pas sans irruption populaire.

Appliquer à notre organisation, pendant la campagne mais également dans les instances que nous créerons par la suite, un fonctionnement qui garantisse le pouvoir d’agir de tous-tes citoyens-nes. (Préconisations proposées dans la charte)

Favoriser l’engagement des habitants dans la gouvernance municipale

– Mettre en place des instances dotées d’un budget autonome et un fonctionnement propre: des assemblées de quartier (ouvertes à tous-tes les habitants-tes du quartier avec la présence des élu-e-s de référence) ces assemblées de quartier élisent deux représentants-tes qui participent aux conseils municipaux, un conseil des associations, des instances de co-gestion des équipements municipaux possédant une vraie délégation.

– des comités d’usagers gérants les communs (l’eau, les transports, l’espace publique, biodiversité, …)

– Proposer l’usage de référendum locaux, qui par la loi est mis en place par l’exécutif, cependant donner le pouvoir aux assemblées citoyennes d’en initier (le terme reste à trouver initiatives citoyennes?).

– Créer des actions en lien avec les envies des habitants permettant leur expression, la discussion : concerts, animations, fêtes,…

Donner accès aux droits et à l’information

– Développer des espaces informels de consultation et d’expression citoyenne: palabres, visites de quartier animées par des agents (animateurs-trices chargés-ées d’animer les assemblées de quartier) ou des acteurs-trices de la vie associative. Ces espaces pourraient également servir à des campagnes d’accès aux droits

– Les conférences citoyennes

– Des lieux d’accès aux services décentralisés et aux outils informatiques

– Concernant l’information et la communication : ne plus en faire un outil de communication et de propagande du Maire, mais donner la parole aux habitants, aux association à l’oppositions politiques, etc.

– Supprimer les bornes électroniques

Contrôle des élus par les habitants

– S’engager à la parité (à tous les niveaux), au non cumul des mandats et des fonctions (notamment pour les fonctions de Maire et de président-te de l’agglomération)

– Limiter l’ indemnités du Maire, et exiger la transparence sur les indemnités, les avantages des élus et autres rémunérations et déclaration de patrimoine et d’intérêts.

– Produire des « Rapports » publics d’activité tous les deux ans des élus-es sur / lien engagements pris/en cours/tenus

– Pouvoir de révocation des élus-es par des référendum, par les Assemblées de quartier (Quel seuil : 5 ou 10% des inscrits ?, en gros entre 4500 et 9000 signatures) ?