Politique sociale et solidarité

L’eau comme bien commun

L’accès à l’eau est un droit inaliénable. Ce qu’on appelle un COMMUN. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, chaque être humain devrait disposer d’un minimum d’eau sur une année pour boire, se laver, et cuisiner. Nous proposerons une réforme de la tarification en abaissant la part fixe de l’abonnement et en rendant gratuits les premiers m³ d’eau pour chaque foyer. La tarification deviendra progressivement plus élevée pour les m³ suivants. Les plus gros consommateurs seront donc aussi les plus gros payeurs, mais seront aussi incités à réduire leur consommation pour préserver ce bien vital.

Nouveau Centre Social et antenne mobile

Nous transformerons l’Espace de Vie Social des Quartiers Bellevue-Banjan en un véritable Centre social de plein exercice, comme nous le demandions déjà en 2014. Les quartiers Nord ont été délaissés trop longtemps, tant pour l’aide social que pour les loisirs et la culture.

Nous travaillerons avec les Centre Sociaux à la création d’un service mobile des services et des droits, équipé d’un espace numérique pour aider aux démarches sur internet. Ce « bus social », comme il existe à Mayenne ira à le rencontre des habitants à l’intérieur même des quartiers. Trop de personnes ignorent leurs droits et ne savent pas ou s’adresser, ou n’osent pas demander.

Soutien au secteur associatif

Comme nous soutiendrons les associations agissant actuellement dans le champ de l’urgence sociale et de la solidarité, nous aiderons: épicerie sociale, lieux de réparation (Repair Café) et de réemploi, ressourceries et recycleries, pour modifier notre rapport à la consommation et valoriser les compétences des habitants, des retraités, des personnes sans emploi. Dans ce sens nous solliciterons la compétence du secteur associatif, et aussi les expériences permettant de mieux s’impliquer dans la vie locale, par exemple Territoires Zéro Chômeurs de Longue Durée (initié par ATD Quart-Monde) ou la mise en place de Régies de Quartiers, favorisant une réelle implication des habitants.

Nous garantirons l’accès gratuit au parking de l’hôpital dont la privatisation confiée à Cénovia, officine de la ville du Mans, est un scandale.