Plan Vélo : oui pour changer de braquet écologique et démocratique ! 

Communiqué de Presse

Se déplacer dans notre ville de façon confortable et sûre, en préservant notre cadre de vie et le climat de la planète est une exigence croissante et largement partagée par la population. L’Association « Vers le Mans en Commun » a engagé un large débat sur les transformations du Mans et de la métropole et particulièrement sur la question des transports urbains collectifs comme individuels.

Nous saluons l’initiative de Cyclamaine d’interpeller les listes aux prochaines élections municipales du Mans sur le développement de l’usage du vélo et ses conditions. Aménagements et services pour les cyclistes, association des citoyens aux décisions etc. Cet appel fixe des objectifs nécessaires et réalistes avec l’évaluation de moyens financiers d’une importance nouvelle (10 millions €/an). Ces propositions appellent à une rupture avec les politiques menées jusqu’ici.

Nous partageons la critique de Cyclamaine contre le projet de Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) en cours d’élaboration. Ce projet, soutenu par la majorité municipale, va à rebours des enjeux écologiques en amplifiant l’étalement urbain dans toutes les directions (Bener, Family 2, zone de l’Université etc..) et en ne proposant aucune ambition réelle en matière de mobilités propres (vélo et aussi transports publics).

L’adoption de ce document structurant à quelques mois des élections municipales serait un coup de force contre l’expression citoyenne et démocratique. Le débat doit avoir lieu au grand jour, le PLUI doit être réécrit et son adoption repoussée après les élections pour une véritable concertation citoyenne.

C’est pourquoi nous prenons pleinement en compte l’interpellation de Cyclamaine et son appel à un investissement public conséquent pour l’usage du vélo. Un plan d’investissement pour la transition écologique et les mobilités propres, dont le vélo, est une urgente nécessité pour affronter le changement climatique et mieux vivre au Mans. Cela suppose de rompre avec les logiques d’austérité budgétaires, les réductions de crédits imposées à la ville et à la métropole locales par les gouvernements Hollande-Le Foll et Macron. 

Nous répondons donc favorablement à la demande de rencontre formulée par Cyclamaine. Cela s’inscrit totalement dans la démarche d’élaboration citoyenne du projet que nous entendons porter.

« Vers Le Mans en Commun ».