Plan vélo et mobilités douces

La proposition de transports en commun gratuits (à voir sur une autre fiche) a pour objet de faciliter le passage de l’automobile aux déplacements doux, non émetteurs de gaz à effet de serre.

Nous mettrons en place un plan mobilité pour les transports doux (vélo, marche, transports en commun) avec les usagers et leurs associations, mais aussi les automobilistes, dans un objectif non négociable de division par trois des émissions de gaz à effet de serre sur dix ans. La place de la voiture devra forcément être réduite. Nous construirons trois nouvelles lignes TEMPO et 3 Boulevards Vélo sur 10 ans, joignant les 6 points d’entrée de la ville. Nous sécuriserons les déplacements piétons, vélos et transport en commun, conscients que ce sera plus compliqué du fait de pistes cyclables trop étroites sur les grands axes, déjà réalisées par nos prédécesseurs. Nous proposerons des stationnement vélos, des abris-vélo couverts, aux endroits stratégiques de la ville. Nous formerons les usagers à pour adopter ensemble de nouveaux modes de déplacements, plus sécures et pacifiés.

Nous créerons un service municipal et coopératif des transports (associations, spécialistes des déplacements doux, élus, usagers) en appui à la SETRAM, déterminé à rendre la ville aux déplacements doux (pied, vélo, bus, tram, train, fret), à améliore la desserte des quartiers isolés, à faire des scénarios budgétaires (gratuité, connexion aux transports conventionnels, couverture et cadencement)
Nous créerons une maison municipale et coopérative du vélo avec les usagers et Cyclamaine (formation, conseil à l’entretien, réparation des cycles, densification des pistes cyclables sécurisées, parkings à vélo couverts).

4 propositions immédiates :

– Créer une véritable continuité cyclable par la mise en place d’un réseau de pistes cyclables sécurisées partout où c’est possible
– Lorsque l’espace est trop restreint pour construire des pistes cyclables, limiter la vitesse automobile à 30 km/h pour créer des zones de circulation apaisées
– Créer un service municipal d’aide et de conseils à l’entretien et à la réparation des vélos, et d’apprentissage à la pratique du vélo pour adultes (maison du vélo)
– Créer une commission municipale constituée d’associations, d’élus, d’usagers, et de spécialistes des déplacements urbains chargée de créer les cohérences entre les modes de déplacements doux (à pied, en vélo, bus, tram)