ECONOMIE LOCALE, COMMERCES ET EMPLOI

Economie et Emploi

Les aides municipales pour l’installation d’entreprises n’apportent aucune garantie pour la pérennité de l’emploi. Nous reprendrons des locaux commerciaux désertés pour installer des porteurs de projet, et les créateurs, et redonner vie aux rues. Un Pôle de l’Économie Sociale et Solidaire les accompagnera jusqu’à leur autonomie. Nous créerons une Coopérative d’Activité et d’Emploi Agricole. Nous suivrons la démarche des  Territoires Zéro Chômeur Longue Durée.

Elu.e.s nous favoriserons l’installation d’entreprises et de commerces respectant une charte environnementale, et une éthique pour leurs salarié.e.s.

La mémoire des mancelles et manceaux est encore vive. Le site Renault du Mans a largement été soutenu par les collectivités territoriales, ainsi Le Mans Métropole en 2012 accordait 450000 euros en échange de la création de 45 emplois, cette somme s’ajoutait alors à 450000 autres euros apportés par le conseil départemental de la Sarthe et à 900000 euros par la région Pays de la Loire. N’oublions pas non plus l’aide nationale du CICE de François Hollande qui a été distribuée sans contrepartie et dont Renault a largement bénéficié. Mais les contrats de travail attendus ne sont jamais arrivés.

Nous favoriserons l’installation de nombreuses sociétés, souvent de plus petite dimension, qui trouveront au Mans pour leurs cadres et leurs employés, une qualité de vie générée par une politique globale associant bien-vivre, accès aux sports, aux loisirs et à la culture, et respect total de l’environnement.

Économie sociale et solidaire, commerce et artisanat

Nous prendrons en charge des espaces commerciaux pour y installer des porteurs de projets et des créateurs. Nous créerons un pôle ressource de l’économie locale, sociale et solidaire.

Le constat d’une ville désertifiée n’est que le résultat des politiques des municipalités précédentes, laissant se développer de nouveaux centre-commerciaux, au-delà des besoins, au détriment du commerce local. Nous proposons une vision d’ensemble de la question, et d’abord, à l’instar du boulevard nature qui permet de se promener hors du Mans, nous réaliserons un « boulevard » de l’Economie Sociale et Solidaire, à destination du commerce, de l’artisanat et des nouveaux porteurs de projet. De l’avenue de la libération, à l’avenue Jean Jaurès, en passant par la rue Gambetta, l’avenue du Général Leclerc et la rue Nationale, c’est à un ensemble de rue et de magasins auxquels il faut redonner vie. Nous y parviendrons dans une logique de concertation et d’aide à l’installation. Nous discuterons avec les propriétaires sur le coût des loyers et des baux commerciaux.

On peut se demander pourquoi M. Le Maire vole au secours d’un des plus gros commerçant du Mans, en louant les 1800m² des Halles sur une période de 23 mois pour un coût non indiqué dans la presse locale. Projet immobilier ? Projet financier ? Nous proposons à l’inverse d’identifier l’ensemble des commerces en déshérence et de lancer un appel à l’installation de porteurs de projets innovateurs, de créateurs pour occuper ces lieux et redonner vie au centre-ville.

L’Économie Sociale et Solidaire est porteur d’un projet commercial, de service ou industriel, basé sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. La ville se portera locataire de surfaces commerciales, pour y permettre l’installation de nouvelles activités. Un accompagnement par une structure dédiée type «Pôle de l’économie locale, sociale et solidaire » permettra d’aider à la bonne réalisation de ces projets et d’apporter un suivi de leur avancée jusqu’à leur indépendance financière.

Le Mans, haut-lieu de l’ESS, une ambition demain possible. Les commerçants actuels seront invités à accompagner ces installations, et une vraie dynamique pourra s’établir dans nos rues du Boulevard de l’ESS, par des fêtes et des événements tout au long de l’année.

Changer la Ville, Changer nos Vies.