pour une ville solidaire avec Christian Boutin

Propositions pour une ville solidaire, Gratuité de l’accès à l’eau et nouveaux services solidaires.

Christian Boutin – 69 ans

Directeur-Général Honoraire de la Ville du Mans

En m engageant pour la liste “Vers Le Mans en commun” je demeure fidèle à tout ce qui représente ma vie personnelle et professionnelle. Etre au plus près de tous ceux qui sont écartés de la vraie vie et qui souffrent au quotidien dans l’indifférence des gouvernants à quelque niveau ou ils se trouvent. J ai servi le Service Public pendant de nombreuses années et me bats pour qu il survive car il est plus que jamais la ressource essentielle qui fait rempart a ces inégalités si criantes et si scandaleuses. Je n’accepte pas les “sans dents” de M. Hollande dont M Le Foll a été le bras droit ni “du travail, il suffit de traverser la rue” de M Macron. Discours méprisants.

extrait du programme VERS LE MANS EN COMMUN pour une ville solidaire

La pauvreté touche profondément Le Mans. 20 % des mancelles et les manceaux vivent en dessous du seuil de pauvreté. 1 personne sur 5. Des travailleurs, hommes et femmes, des enfants, des adolescents, le plus souvent habitant des logements sociaux… Le mouvement des Gilets Jaunes a fait émerger cette réalité. Mais c’est à travers notre expérience dans les associations de quartier, dans les épiceries sociales, dans les associations caritatives et humanitaires, auprès des familles dans les écoles, que nous la percevons quotidiennement. La municipalité du XXIème siècle doit penser prioritairement à ces personnes qui bien souvent ne votent pas.

L’accès à l’eau est un droit inaliénable. Ce qu’on appelle un COMMUN. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, chaque être humain devrait disposer d’un minimum d’eau sur une année pour boire, se laver, et cuisiner. Nous proposerons une réforme de la tarification en abaissant la part fixe de l’abonnement et en rendant gratuits les 15 premiers m³ d’eau pour chaque foyer. La tarification deviendra progressivement plus élevée pour les m³ suivants. Les plus gros consommateurs seront donc aussi les plus gros payeurs, mais seront aussi incités à réduire leur consommation pour préserver ce bien vital.

Nous aiderons l’émergence de nouveaux services : épicerie sociale, lieux de réparation (Repair Café) et de réemploi, ressourceries et recycleries, pour modifier notre rapport à la consommation et valoriser les compétences des habitants, des retraités, des personnes sans emploi. Dans ce sens nous solliciterons la compétence du secteur associatif, et aussi d’expériences permettant de mieux s’impliquer dans la vie locale, par exemple Territoires Zéro Chômeurs de Longue Durée (initié par ATD Quart-Monde) et la mise en place de Régies de Quartiers, permettant une réelle implication des habitants.