CULTURE POUR TOUTES ET TOUS

UNE VERITABLE POLITIQUE CULTURELLE

Nous faisons le constat d’une absence de politique culturelle au Mans. Depuis trop longtemps en effet, la Culture a été confondue avec l’événementiel et la communication. Le maire imposait jadis ses propres goûts, faisant la pluie et le beau temps sur la programmation municipale, le maire actuel a lancé plusieurs grands événements dans la précipitation et sans véritablement associer les acteurs locaux. Tout cela… avant les élections. Ces événements ont été pensés comme des outils de communication municipale, plutôt que comme de véritables temps forts d’une politique culturelle.

A l’inverse Vers Le Mans en commun souhaite promouvoir une vraie politique culturelle qui associe les acteurs et actrices de la culture. La Culture n’est pas pour nous un moyen supplémentaire d’embourgeoiser la ville en la rendant « attractive ». Au contraire, la Culture est pour nous un liant social puissant qui doit irriguer la ville dans tous ces quartiers, elle est un vecteur de lien, de résilience, d’émancipation et de réenchantement du monde pour toutes et tous. Elle est aussi un salutaire vecteur d’impertinence et c’est la raison pour laquelle il est indispensable que les politiques cessent de vouloir la contrôler.

Notre politique culturelle cherchera à trouver un juste point d’équilibre entre soutien à la création qui permet aux artistes de chercher, d’expérimenter, d’innover, de travailleur leurs matières et actions de transmissions qui permettent au plus grand nombre d’entrer en contact avec cette culture et de se l’approprier. Les deux sont indispensables et ne sauraient exister l’un sans l’autre.

La Place des Acteurs Culturels

Dans cette optique le rôle du service culture ne sera pas celui de programmateur. Avec les associations et les acteurs de la culture nous créerons une conférence permanente des politiques culturelles, des assemblées thématiques et des tables rondes. Les structures de l’éducation populaire auront une place dans ces espaces, retissant le lien entre diffusion et création.

Notre objectif est d’avoir un rôle d’animation et de mise en réseau afin de permettre aux différents acteurs et actrices de la culture au Mans et en Sarthe de mieux s’associer et de travailler ensembles. Cette animation de réseau se fera en lien avec la Scène Nationale Les Quinconces-L’Espal, la SMAC Superforma, qui devront avoir un nécessaire rôle de dynamisation et de soutien au terrain artistique local en plus de leur travail de programmation dans lequel nous n’avons aucune vocation à intervenir.

Afin de sortir les équipes artistiques de la précarité et de l’insécurité nous mettrons en place un système de conventionnement dans la durée.

Le Livre et la Lecture

Nous développerons une mission sur le livre avec les libraires, maisons d’éditions, associations du secteur du livre et de la lecture et personnels des bibliothèques. Elle portera un avis sur toutes les orientations de sa compétence : le recensement des auteur.es, illustrateurs.trices et éditeurs.trices du territoire, l’élaboration d’une bourse d’auteur.es, et l’organisation de la 25eme heure du livre.

Ouverture des Équipements Culturels

Nous sommes favorables à l’ouverture d’équipements culturels le dimanche, médiathèques, musées, salles d’exposition, ateliers…  Cela s’inscrit dans une démarche de médiation culturelle permettant l’accès d’un plus large public aux livres, à la lecture et à l’art en général. Outre les prêts de documents, des activités de découverte ou des ateliers thématiques seront proposés.  Cette ouverture se fera en concertation avec les agents municipaux et leurs représentants, sur la base du volontariat. Un protocole sera signé en ce sens, prévoyant les temps de récupération et les indemnité salariales.

Nous avons au Mans de très beaux Musées qui hélas sont trop peu fréquentés, voir méconnus des Mancelles et des Manceaux. Nous souhaitons mener une étude pour réaménager ces espaces en les rendant plus accueillants et plus ouverts vers l’extérieur. L’installation d’un café au Musée de Tessé sera notamment envisagé.

Des Budgets Transparents

Les acteurs et actrices auront une vue claire de nos budgets et de nos subventions, nous pratiquerons en matière culturelle comme pour le reste de notre politique municipale l’open data. A savoir la mise à disposition transparente et totale des données publiques. Plus qu’un simple rôle de distributeur de subvention, le service culture formera ses personnels ou embauchera pour devenir un véritable soutien de conseils aux compagnies en matière d’actions vers les publics, d’infusion artistique, de diffusion et de production, afin que les artistes puissent avoir un appui solide qui les aide à développer leurs projets.

Une Immersion Culturelle dans les Quartiers

Afin que la culture puisse véritablement irriguer notre ville et sa population nous lancerons des appels à projets afin d’avoir en permanence au moins un.e artiste ou une compagnie en résidence par quartier et ce dans tous les quartiers. Ces résidences d’une durée de 6 mois devront associer les habitant.e.s, les écoles, les centres sociaux et les équipes artistiques du quartier choisi pour les amener ensemble à ré-enchanter et à s’approprier la ville. Les disciplines artistiques dans toutes leur diversité seront concernées.

Irriguer la ville par la Culture, l’infuser par l’Art, cela passe par un indispensable soutien renforcé aux Lieux Intermédiaires et Indépendants, compagnies, théâtres de quartiers, salles de danse et autres lieux d’arts. Autant de structures qui font un véritable travail vers les publics, mais hélas trop peu soutenues.

Nous soutiendrons les projets de friches artistiques dans des lieux abandonnés ou en transition. Il en sera de même pour les cafés-concert. Nous défendrons les marges et l’underground en laissant ces réseaux exister sans leur mettre de bâtons dans les roues, voir en les aidant si ces milieux en font la demande.

La Cite des Musiques et des Danses et le Conservatoire

Nous mettrons notre ville à niveau en terme d’équipements d’apprentissage de la musique et de la danse, nous créerons une Cité des Musiques et des Danses en aménageant un bâtiment en friche ou reconstruisant sur un terrain déjà artificialisé. Ce bâtiment permettra au Conservatoire à Rayonnement Départemental d’avoir enfin des locaux décents pour enseigner et transmettre des pratiques. D’autres associations pourront investir ces locaux afin de diversifier les enseignements qui y seront dispensés. Des concerts pourront avoir lieu dans cette salle qui sera mise à disposition des associations locales. Enfin cette Cité des Musiques et des Danses permettra enfin au Mans de rattraper son retard en matière d’équipements pour la pratique de la Danse.

Parallèlement nous remettrons à plat la politique tarifaire du Conservatoire afin d’en renforcer la dimension sociale et de permettre une accessibilité optimale de toutes et tous, même les plus modestes à ces enseignements.

Fêtes et Événements Culturels

Dans beaucoup de villes, chapiteaux et fêtes foraines sont rejetés en périphérie. Nous affirmons que ces fêtes populaires  doivent retrouver leur place en centre ville au Quinconces, en repensant l’emplacement de stands dont une partie pourrait s’installer sur la place. Nous élaborerons avec les professionnels du secteur, les riverains et les acteurs locaux comme la Cité du Cirque, une charte de bonnes pratiques (installation, respect de l’environnement, sécurité et nuisances). Le spectacle itinérant et les fêtes doivent aussi trouver place dans les quartiers pour participer à leur animation. Toutefois, nous nous engageons à interdire sur le territoire du Mans tout spectacle mettant en scène des animaux sauvages. 

Nous mènerons une consultation des Assemblées de Quartiers et associations afin que la fête de la Musique redevienne la vrai fête populaire et débordante qu’elle était jadis et non plus la succession de scènes officielles et autorisées qu’elle est devenue. La Culture gagne à ne pas être tout le temps cadrée. Le débordement est source de beauté.

Culture Scientifique et Université

Notre proposition de Maison des Sciences et de la Recherche développée dans la partie Université de nos mesures sera un formidable outil de culture scientifique. Notre politique Culturelle ne saurait en effet oublier la Culture scientifique et techniqueet les temps forts qui structurent le calendrier ( Fête de la science, Effervescience, animation scientifique ). Nous soutiendrons les acteurs associatifs et les sections d’enseignement scientifique.

La Diffusion Artistique

Afin de permettre une meilleure visibilité de toutes et tous sur la riche diversité culturelle locale nous mettrons en place chaque mois un journal municipal qui informera le public sur les événements artistiques, quelque soit la discipline et le lieu concernés. Nous associerons les acteurs et notamment les équipes du Bidul qui ont initié cette démarche.

Le monde politique n’a pas à définir « Le Beau »., nous laisserons la place à toutes les cultures, populaires ou académiques, classiques, contemporaines, urbaines, amplifiées ou non, plastiques, photographiques, chorégraphiques ou théâtrales, littéraires ou orales etc. etc. Qu’elles soient en extérieure ou en intérieure, de France ou d’ailleurs : toutes les Cultures auront leur place au Mans.

Changer la Ville, Changer nos Vies.